Actualités

Soyez les Meilleurs Amis de la Nature

Soyez les meilleurs amis de la nature
Fini les sacs plastiques .. Remplacez les par les sacs en “tissus”

Si ces nouveaux sacs plastiques écologiques “dégradables” se désagrègent en petits fragments dans l’environnement, ces fragments peuvent perdurer très longtemps et aucune étude sur leur évolution long terme n’est disponible. En effet, ces produits sont qualifiés de “biodégradables” sans qu’aucune référence ne soit faite au temps nécessaire leur dégradation biologique complète. Ils auront donc tout le temps d’alimenter les “continents” de déchets flottants dans les océans.

Les plastiques oxo-dégradables appelés à tort oxo-biodégradables accélèrent leur décomposition lorsqu’ils sont exposés à la chaleur, la lumière ou sous l’effet de contraintes mécaniques.

Noreen Thomas a montré que la vitesse de fragmentation du plastique dépend essentiellement de la chaleur ambiante et de la durée d’exposition à la lumière et donc des facteurs environnementaux du site où le plastique est abandonné. Le rapport du Defra indique que les fragments oxo-dégradables abandonnés à l’air libre au Royaume Uni se délitent en petits fragments dans un laps de temps compris entre deux et cinq ans. Après quoi la biodégradation de ces petits fragments est “très lente”, observe-t-elle.

“Nous en concluons que les plastiques oxo-dégradables ne présentent aucun intérêt écologique,” rapporte Noreen Thomas au magazine Nature.

Ces plastiques ne sont pas compostables car les fragments dénaturent le compost au point de le rendre inutilisable. De plus, ces matériaux ne sont pas recyclables selon la méthode traditionnelle pour les plastiques car les additifs qui favorisent leur délitement corrompent aussi le produit recyclé. Le rapport recommande ainsi de ne pas utiliser ces plastiques dans le recyclage mais de les incinérer ou de les enfouir… Bref, comme les sacs plastiques traditionnels.

La synthèse du rapport préparée par le Defra souligne que “ces deux options de traitement de fin de vie rendent les propriétés ‘dégradables’ des plastiques oxo-dégradables totalement superflues.”

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *