Actualités

Tour de France: un événement planétaire qui distribue 18 millions d’objets publicitaires

Avec plus de douze millions de spectateurs sur les routes, le Tour de France est l’un des événements sportifs les plus populaires de la planète et une très bonne affaire pour la foule de sponsors liés à cette course mythique autour de l’Hexagone. Chaque année, la Grande Boucle est un spectacle familial gratuit rassemblant des millions de spectateurs et de téléspectateurs. Quelque chose d’unique dans le monde du sport et qui représente un argument marketing important pour les nombreux investisseurs.

Il y a peu d’événements qui touchent autant de personnes en France. Le Tour a une image de sympathie aux yeux des Français mais attire également la sympathie des sponsors malgré les nombreux scandales de dopages de ces dernières années. Comme les coureurs, des millions de spectateurs du Tour arrivent sur la route très tôt le matin pour voir la caravane publicitaire et ses sponsors montés sur des chars et distribuant des cadeaux dans une atmosphère de fête.

Un retour sur investissement exceptionnel

Composée de 170 véhicules s’étendant sur 12 kilomètres, la caravane du Tour distribue un total de 18 millions d’objets (porte-clés, t-shirts, sacs publicitaires, tote bags, casquettes, saucisses ou muffins) tout au long de la course. Pour faire partie de ces 35 marques qui parrainent les 170 véhicules promotionnels qui, quelques heures avant le passage du peloton, divertissent petits et grands sur les routes, il existe deux options. D’un côté, les partenaires officiels tels que LCL, PMU, Skoda ou Vittel peuvent participer gratuitement à la caravane, comme stipulé dans leurs contrats de parrainage. De l’autre côté, les entreprises souhaitant participer à la caravane du Tour doivent verser 37 000 euros à l’organisateur pour inclure quatre véhicules dans ce défilé publicitaire si différent de tous les autres. Pour Carrefour, sponsor du maillot à pois du meilleur grimpeur, l’objectif n’est pas de glaner plus de “notoriété” mais de populariser davantage la marque, en donnant une image positive aux millions de spectateurs sur les routes.

Les annonceurs doivent également fournir des quantités astronomiques de cadeaux promotionnels à distribuer au public. Ainsi, Bic distribue, par exemple, 400 000 cadeaux au grand public, et le fabricant de biscuits Saint-Michel distribue plus de 3 millions de muffins lors du Tour de France. Les sponsors des équipes ou les partenaires du Tour n’ont pas beaucoup de mal à récupérer leur investissement. Ainsi, l’assureur AG2R-La Mondiale estime que pour environ 8,3 millions d’euros  versés à l’équipe qui porte son nom, il récupère l’équivalent de près de 60 millions d’euros d’acquisition d’espace publicitaire sur différents supports (télévision, radio, presse écrite, Internet)

Goodies et environnement, le nouveau défi du Tour

Les entreprises n’hésitent pas à investir tout au long du Tour de France en raison du fort capital sympathie et du nombre de spectateurs. Ces goodies spécifiques au tour de France sont pourtant en danger et ne font plus l’unanimité auprès des élus et des associations des villes concernées par le parcours. Considérés comme polluants, les objets publicitaires en plastique de la Grande Boucle sont fortement décriés par les écologistes et les collectivités locales. Nul doute que les annonceurs et les différents sponsors ne tarderont pas à proposer d’autres modes de publicité et de street-marketing écoresponsables en harmonie avec l’environnement.

Partager cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *